Fiat

FIAT (Fabbrica Italiana Automobili Torino) est fondée en 1899 par un groupe d'aristocrates dynamiques, dont les fondateurs de l'ACI (Automobile Club Italia) Emanuele Cacherano di Brischerasio et Cesare Goria Gatti. L'industriel Luigi Lanza fait machine arrière quelques jours avant la signature ; sa part est alors répartie entre Giovanni Agnelli et la banque turinoise “Banco di Sconto e Sete”. Voir plus

Entre 1916 et 1923, FIAT réalise la construction du “Lingotto”, le site de production historique à Turin. Au cours des deux décennies fascistes (1922-1943), la direction de FIAT passe entièrement aux mains d'Agnelli, alors devenu sénateur. A la fin de la guerre, faute d'héritier direct (il a perdu son unique fils Edoardo), il cède l'entreprise à Vittorio Valetta. S'ensuivent des années glorieuses pour FIAT, qui enchaîne les succès commerciaux. En 1966, Gianni Agnelli, petit-fils du fondateur de l'entreprise, prend la présidence de FIAT. Un poste qu'il occupera jusqu'en 1996 avant d'être remplacé par Cesare Romiti puis par Paolo Fresco.

L'usine FIAT de Turin est directement liée à l'histoire de l'automobile italienne grâce à des modèles mythiques comme la FIAT 126, la FIAT Croma, la FIAT Panda et l'incontournable FIAT 500. A la mort de Gianni Agnelli en janvier 2003, la présidence de l'entreprise est brièvement assurée par son frère Umberto, puis par Luca de Montezemolo. Aujourd'hui, c'est John Elkann qui dirige le groupe, tandis son administrateur délégué est Sergio Marchionne, depuis 2004.

En 2009, FIAT s'empare de 20% du capital de Chrysler. Très vite, le constructeur italien rachète le colosse américain, donnant naissance au nouveau groupe FIAT CRYSLER AUTOMOBILES (FCA) qui contrôle Alfa Romeo, Maserati, Lancia Jeep et d'autres marques automobiles importantes.